Conseils pratiques des producteurs d’orchidées !

À l’aide ! Mon orchidée est affectée par des pucerons. Comment faire pour que le Dendrobium fleurisse de nouveau ? Que faire si les feuilles de mon Cymbidium baissent la tête ? Nos producteurs répondent à ces questions, et à bien d’autres !
 
Insectes gênants
Cochenille farineuse ou pucerons. Autant de bestioles dont se passent volontiers les orchidées. Mais cette plaie est malheureusement courante dans de nombreuses variétés de plantes. La puceron se manifeste souvent en hiver lorsque le taux d’humidité relative dans la maison est trop faible et que le pot et les racines sont trop humides. Le courant d’air peut également en être la raison. Outre les produits que l’on peut se procurer dans les centres de jardinerie, il existe une recette maison : mélangez du savon vert et de l’alcool à brûler en proportions égales et vaporisez ce mélange sur la plante. La plupart du temps, il faut répéter l’opération plusieurs fois car le puceron est tenace. Et faites aussi bien attention aux fleurs, que ce mélange pourrait tacher. 
 
Le feuillage baisse la tête
Que faire ? Les feuilles de mon orchidée sont ramollies. Pas de panique ! La cause la plus fréquente est l’arrosage. Regardez d’abord les racines. Si elles sont bien vertes, c'est que votre orchidée a assez d'eau. Ne lui en donnez pas plus. Si vous voyez que les racines deviennent grises, c’est que l’orchidée manque d'eau. Le mieux est d’immerger le pot. De préférence durant quelques minutes (5 à 10) dans un seau d'eau. Attention : ne sortez pas la plante de son pot intérieur. Les racines absorbent maintenant toute l’eau dont elles ont besoin. Laissez l’orchidée bien égoutter après cette immersion. Vous pouvez ensuite la remettre dans son cache-pot. En hiver, les orchidées ont besoin de moins d'eau.
 
Ne prenez pas froid ! 
Un précieux conseil de la part du producteur : lorsque vous achetez une orchidée, ne la laissez pas trop longtemps au froid dans la voiture. Et veillez à ce que l’orchidée soit bien emballée au moment de l’achat pour sortir du magasin. Les orchidées ont en effet horreur du froid. Surtout durant les mois d’hiver, il est conseillé de rester vigilant. Le froid fait facilement sécher les boutons et tomber les fleurs de la tige. L’orchidée se plait dans des endroits bien éclairés mais à l'abri des rayons du soleil. Et ne la placez pas juste au-dessus d'une source de chaleur. 
 
Pousses
Il se peut qu’une nouvelle petite plante sorte de votre orchidée. Vous pouvez la laisser pousser jusqu’à devenir une plante adulte. Qui ne le voudrait pas ? Vous pouvez alors prendre le risque de couper la nouvelle plante de sa mère. Attendez pour cela le plus longtemps possible. Laissez d’abord les racines se développer un peu plus. Placez ensuite la nouvelle plante dans un pot avec du terreau pour orchidées, que l'on appelle « bark » (écorce). Vous en trouverez dans la plupart des centres de jardinerie. 
 
Taillée bien court
Si votre orchidée ne forme plus de nouvelles fleurs sur la tige, c’est que le moment est venu de la tailler. Pour que votre Phalaenopsis puisse fleurir de nouveau, il faut recouper la tige au-dessus du deuxième œil. Il s’agit d’une boursoufflure sur la tige. Commencez à compter à partir du bas. 
 
Si vous avez un Cattleya, Cambria, Cymbidium, Dendrobrium, Miltonia, Oncidium, Paphiopedilum, Vanda ou Zygopetalum, il est également possible de couper toute la tige, une nouvelle tige pouvant sortir de sous une feuille. 
Après avoir coupé la tige, placez la plante dans un endroit frais et éclairé. Arrosez ensuite une fois par mois. Au bout de deux mois, remettez la plante à son endroit habituel. Arrosez désormais une fois par semaine. Au bout d’environ six mois, la plante formera de belles et longues tiges qui fleuriront plus abondamment. Cela varie d’une variété à l’autre. 
 

 
Pour plus de conseils sur les soins, consultez les Conseils pratiques de soins.